jeudi 26 février 2015

Incipits: André Breton, Nadja



Qui suis-je ?


André BRETON, Nadja, 1962 (édition entièrement revue par l'auteur).


jeudi 19 février 2015

Incipits: Yourcenar, L'Oeuvre au noir



Henri-Maximilien Ligre poursuivait par petites étapes sa route vers Paris.


Marguerite YOURCENAR, L'Œuvre au noir, 1968.


jeudi 12 février 2015

Incipits: Flaubert, Trois contes



Pendant un demi-siècle les bourgeois de Pont-l'Evêque envièrent à Madame Aubin sa servante Félicité.
(Un cœur simple)

 Le père et la mère de Julien habitaient un château, au milieu des bois, sur la pente d'une colline.
(La légende de Saint Julien l'hospitalier)

La citadelle de Machaerous se dressait à l'orient de la mer Morte, sur un pic de basalte yant la forme d'un cône.
(Hérodias)


Gustave FLAUBERT, Trois contes, 1877.


lundi 2 février 2015

Bruno BETTELHEIM, Psychanalyse des contes de fées


Bruno BETTELHEIM. Psychanalyse des contes de fées (The Uses of Enchantment). Paris : Robert Laffont (Pluriel), 1976 (éd. 1996).


Les contes du cycle de l'animal-fiancé nous disent que c'est surtout la femme qui doit modifier son attitude envers la sexualité, en l'acceptant au lieu de la repousser ; tant que les choses sexuelles lui paraissent laides et animales, elles gardent leur nature animale chez l'homme ; c'est-à-dire qu'il n'est pas désensorcelé. Tant que l'un des deux partenaires déteste l'autre sexe, l'autre ne peut pas en tirer plaisir ; tant que l'un des deux partenaires le considère comme étant de nature animale, l'autre reste en partie un animal pour lui-même et pour son (ou sa) partenaire. (p.413)


jeudi 29 janvier 2015

Incipits: Yourcenar, Le coup de grâce



Il était cinq heures du matin, il pleuvait, et Eric von Lhomond, blessé devant Saragosse, soigné à bord d'un navire-hôpital italien, attendait au buffet de la gare de Pise le train qui le ramènerait en Allemagne.


Marguerite YOURCENAR, Le coup de grâce, 1939.


jeudi 22 janvier 2015

Incipits: Tristan Derême, Guirlande pour deux vers de Gérard de Nerval



Nous étions chez M. Théodore Delacandre, dans la vieille maison de Saint-Pé.


Tristan DEREME, Guirlande pour deux vers de Gérard de Nerval, 1926.


© Nicolas Codron / all rights reserved