lundi 25 mai 2015

Cette pomme



Cette pomme exquise n'est pas d'or mais de chair. Elle bat comme un cœur noir peinant au désir, Impérieux, volontaire, fol et tenace. Elle est une bouche indécise qui, à tort Ou raison, ne sait ce qu'elle épèle, sans cesse Aux aguets, en arrêt, et qui reprend, loquace Et volubile, vorace d'être et d'avoir. Cette pomme n'est pas moi et pourtant m'appelle, Moi et d'autres, tant d'autres dont je n'ai que faire.



lundi 4 mai 2015

Incipits: Lofting, The Voyages of Doctor Dolittle



All I have written so far about Doctor Dolittle I heard long after it happened form those who had known him—indeed a great deal of it took place before I was born.


Hugh LOFTING, The Voyages of Doctor Dolittle, 1923.





jeudi 16 avril 2015

Tristan DEREME, L'enlèvement au clair de lune


Tristan DEREME. L'enlèvement au clair de lune, ou les propos et les amours de M. Théodore Decalandre. Paris : Emile-Paul Frères, 1925.

[V]otre jeune tristesse est comme mon ancienne joie ; c'est vous-même qui la faites. (p. 55)

[V]ous pensez comme moi qu'il n'est pas de poésie sans une règle, et que l'expression vers-libre est synonyme de l'expression rond-carré. (p. 132)


jeudi 9 avril 2015

Incipits: Derème, L'enlèvement au clair de lune



Vous me demandez, mon cher Derème, d'écrire quelques lignes que vous comptez donner aux imprimeurs, afin qu'on les puisse lire ensuite en tête de votre ouvrage.. Ainsi, non content d'évoir dérobé mes propos, vous pensez encore m'arracher une préface. (Préface de M. Théodore DECALANDRE)

M. Théodore Decalandre ferma son Ronsard et se prit à rêver d'un air mélancolique.


Tristan DEREME, L'enlèvement au clair de lune, ou les propos et les amours de M. Théodore Decalandre, 1925.


jeudi 2 avril 2015

Incipits: Perrault, Mémoires



Je suis né le douzième janvier 1628, et né jumeau (celui qui vint au monde quelques heures avant moi fit nommé François, et mourut six mois après.)


Charles PERRAULT, Mémoires, 1759 (éd. Jouaust, 1878).


jeudi 26 mars 2015

Incipits: Mac Orlan, Le Quai des Brumes



Jean Rabe, jeune homme de vingt-cinq ans, sans profession, prit entre ses mains sales son chapeau de feutre et le secoua afin d'en faire tomber la neige qui l'alourdissait.


Pierre MAC ORLAN, Le Quai des Brumes, 1927.


© Nicolas Codron / all rights reserved