mardi 17 août 2010

Textes courts : Histoire

HISTOIRE.


Cette histoire eut un commencement pareil à celui de la plupart des histoires de ce genre : un éblouissement, une parole et de nombreuses nuits de veille au corps à corps.

Elle dura un temps indéterminé et pourtant certain.

Elle eut ses hauts ; elle eut ses bas. Tout se passait plutôt bien et résonnait d’un accord sensible.

Elle eut une fin pareille à celle de la plupart des histoires de ce genre : d’un ridicule féroce.

Il n’en fut qu’un des deux qui s’en souvint un temps.

Puis l’oubli repris son règne, imperturbé.

1 commentaire:

Kraxpelax a dit…

la lune
brille
sur un chat

miaou

Voici ma nouvelle blogue poéthique...

Poésie étrangère

Et, toujours :

Sur le pont d'Avignon. Le coup frappa l'enfant à la mâchoire. Il resta debout. Souriant. Le tireur: rien. Le fusil: aucun. Et il y avait cette aube et ce soir pleins des expectations les plus brillantes.

Poétudes

S'il vous plait...


- Peter Ingestad, Sverige

© Nicolas Codron / all rights reserved